Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 00:54

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image  

 

Lève-toi et frappe des pieds, afin que nous frappions des mains.
Buvons en présence des belles aux yeux langoureux du narcisse.
Le bonheur n'est pas très grand quand on a vidé qu'une vintaine de coupes
il est étrangement complet quand on arrive à la soixantième.


Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 00:30

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

O ami ! viens à moi, ne nous soucions pas de demain,
considérons comme un don précieux ce court moment d'existence.
Demain, quand nous aurons abondonné ce vieux séjour
nous serons auprès de ceux qui l'ont quitté depuis sept mille ans!


  Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 00:11

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image  

 

Tu m'as formé d'eau et de terre, qu'y puis-je faire ?
Cette laine ou cette soie, c'est toi qui l'as tissé, qu'y puis-je faire ?
Le bien que je fais, le mal que je commets,
c'est toi qui m'y a prédestiné ; qu'y puis-je faire ?


Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

  

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 00:18

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

A l'heure où je fuirai la mort, où, semblables aux feuilles desséchées,
les parcelles de mon corps se détacheront des branches de la vie,
alors ! avec quelle joie ne passerais-je pas l'univers à travers un crible,
avant que la maçon vienne y passer ma propre poussière !


  Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 00:08

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image  

 

Le plus sage est de chercher la joie dans une coupe de vin ;
de ne pas trop nous préoccuper du présent ni du passé ;
enfin, même pour un instant, de délivrer des entraves de la raison
cette âme qu'on nous prête et qui gémit dans sa prison.
 
 Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 00:52

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

Bien que le vin soit défendu, bois-en sans cesse,
bois-en soir et matin, bois-en au bruit des chansons, au son de la harpe.
Quand tu pourras t'en procurer, de celui-là qui brille comme le rubis,
jettes-en une goutte à terre et bois le reste.


  Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 00:10

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image  

 

Jusqu'à quand l'échec de tes entreprises te chagrinera-t-il ?
Le tourment est le partage de ceux qui craignent l'avenir.
Vis dans la joie, n'afflige pas ton coeur des soucis de ce monde,
sache que le vin n'augmente en rien l'amertume des peines.
 
 Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 00:51

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

O Khayyam ! quand tu es ivre, sois dans l'allégresse ;
quand tu es assis près d'une belle, sois joyeux.
Puisque la fin des choses de ce monde c'est le néant,
suppose que tu n'es pas, et puisque tu es, livre-toi au plaisir.


  Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 00:06

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image  

 

Que la crainte du futur ne jaunisse pas tes joues ;
que le présent ne te fasse point frémir d'effroi ;
jouis, dans ce monde de néant, de la part du plaisir qui te revient,
n'attends pas pour cela que les faveurs du ciel te soient retirées.
  
 Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 00:22

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

J'ai vu sur les murs de la ville de Thous un oiseau
posé devant le crâne de Key-Kavous.
L'oiseau disait à ce crâne : "Hélas" !
que sont devenus le bruit de ta gloire et le son du clairon ?"


  Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg