Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 19:09
Femmes en temps de guerre

Dessin de Mạnh Quỳnh (1942)


Thuở trời đất nổi cơn gió bụi,

Khách má hồng nhiều nỗi truân chiên.

Xanh kia thăm thẳm từng trên,

Vì ai gây dựng cho nên nỗi này ?  


Đoàn Thị Điểm (1705-1748)   


Traduction de Dông Phong :  


Quand le ciel et la terre soulèvent le vent et la poussière,

La gent aux joues roses* souffre de tant de misères.

Ô Grand Bleu si lointain dans vos hauteurs,

Dites-nous donc qui a créé ces malheurs ?  


* Équivalent français : le « beau sexe».   


Nota. Ce sont là les 4 premiers des 412 vers de Chinh phụ ngâm / Complainte d’une femme de guerrier de la poétesse vietnamienne Đoàn Thị Điểm (17051748). Traduction et annotation de Đông Phong), Édition Joseph Ouaknine, 2013, ISBN : 978-2-35664-083-3.  

Repost 0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 00:12

tn SpringSpring Spreads One Green Lap of Flowers 1910  de John William Waterhouse (1849-1917), cliquez sur l'image

 

Aisling ghéar do dhearcas féin
ar leaba ‘s mé go lagbhríoch
an ainnir shéimh darbh ainm Éire
ag teacht im ghaor ar marcaíocht
a súile glas, a cúl tiubh casta
a com ba gheal ‘s a mailí
dá mhaíomh go raibh ag tíocht ‘na gar
a diogras, Mac an Cheannaí

J'eus une amère vision,
alors que je reposais las dans mon lit :
une légère jeune fille dont le nom était Éire,
venait vers moi en glissant,
avec ses yeux verts, ses cheveux bouclés et épais,
la taille et le front bien faits,
déclarant qu'il arrivait,
son bien-aimé, le fils du Rédempteur.

Aogán Ó Rathaille (1670-1726)


Repost 0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 00:54

tn Lotusfleurs de Lotus photo Dông Phong, cliquez sur l'image

 

Bông sen 

  

Trong đầm gì đẹp bằng sen,

Lá xanh, bông thắm lại chen nhụy vàng,

Nhụy vàng, bông thắm, lá xanh,

Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn.

 

(Ca dao)

 

Traducton par Dông Phong :

 

La fleur de lotus

 

Dans le marais, quoi de plus beau que le lotus,

Feuilles vertes, pétales roses et étamines jaunes rivalisent de pudeur,

Étamines jaunes, pétales roses, feuilles vertes, et sans plus,

Près de la boue, mais sans en prendre la puanteur.

 

(Stance populaire anonyme)

  

Petit commentaire :

 

Le lotus pousse dans la boue

Sans en prendre la puanteur…

Qui faudrait-il donc que je loue,

La boue ou quelque Créateur ?

                                               D.P.

Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 00:26

tn vieuxhêtrefrondaison de hêtre en automne photo Jalm, cliquez sur l'image


Pendant que gronde la tempête
Qui lui brise nombre de branches,
Jamais son vieux tronc ne flanche,
Même s’il doit courber la tête.

Grinçant dans le soir, notre hêtre
Sous les rafales se balance
Et offre aux vents sa résistance,
Fier d’avoir été et d’être.

Tiens bon, ô arbre bien-aimé,
Car si par malheur tu nous manques,
Le jardin sera dépeuplé.

Je sais, tout est impermanent,
Mais ta présence est importante
En ce monde empli de tourments.

Dông Phong
Quiberon, 31.8.2014

Repost 0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 00:11

tn Dragon2céramique sur une maison du village de La Roquette (06), photo Jalm, cliquez sur l'image


Ma si stupide poésie,
Elle est ma boîte à pharmacie,
Une magique thérapie
Contre les voix de l’au-delà,
De très sombres cris de là-bas,
Qui me remuent dans mon lit moite
Par ces matins de lune froide,
Elle m’aide cahin-caha,
M’évitant la paranoïa,
À vivre ma double culture,
Mais celle-ci, comme elle est dure
À toujours faire résonner
Mon bien triste et bien vain passé.

Dông Phong,

5.10.2006

Tạm dịch :

Thơ ta ?

Thơ thẩn ta ngớ ngốc,
Chỉ là một hộp thuốc
Đựng đầy phép thần dược
Chống lại bao tiếng la
Vang tới từ thời xa,
Lay ta trong giường ẩm
Khi sáng sớm trăng lạnh,
Thơ giúp ta tập tễnh
Khỏi thành điên thành bệnh,
Sống văn hóa song phương,
Nhưng nó đâu có nhường,
Lúc nào cũng ấm ứ
Gợi đau phiền quá khứ.

(Poèmes inter mi-temps, Éd. Publibook, 2007, p. 111)


Repost 0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 00:28

tn Femme de guerrier

femme de guerrier, cliquez sur l'image

 

Kim Vân Kiều

  (Vers 3247-3254, morale de l’histoire)

 

Có tài mà cậy chi tài,

Chữ tài liền với chữ tai một vần.

Đã mang lấy nghiệp vào thân,

Cũng đừng trách lẫn trời gần trời xa,

Thiện căn ở tại lòng ta,

Chữ tâm kia mới bằng ba chữ tài.

Lời quê chắp nhặt dòng dài

Mua vui cũng được một vài trống canh.

 

Nguyễn Du

(1765-1820)

 

Traduction par Dông Phong :

 

Quand vous avez du talent, ne vous y fiez pas,

Du talent au malheur, il n’y a qu’un pas.

Chacun de nous porte son karma en soi,

Ne reprochez rien au ciel qui a ses lois,

Le bien se trouve dans notre cœur seulement,

Le mot cœur vaut trois fois plus que le mot talent.

Ces propos vulgaires que de partout j’ai réunis

Vous amuseront peut-être pendant quelques veilles de la nuit.


Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 00:13

auteur né une année en 3 :

tn I6 Calligraphecalligraphes extrême-orientaux, cliquez sur l'image

 

 

  Ông đồ già

 1936


Mỗi năm hoa đào nở,
Lại thấy ông đồ già
Bày mực tàu giấy đỏ
Bên phố đông người qua.


Bao nhiêu người thuê viết
Tấm tắc ngợi khen tài :
‘‘Hoa tay thảo những nét
Như phượng múa rồng bay !
’’

 

 Nhưng mỗi năm mỗi vắng,
Người thuê viết nay đâu ?
Giấy đỏ buồn không thấm
Mực đọng trong nghiên sầu ...

 

Ông đồ vẫn ngồi đấy,
Qua đường không ai hay.
Lá vàng rơi trên giấy,
Ngoài giời mưa bụi bay.

 

Năm nay đào lại nở,
Không thấy ông đồ xưa.
Những người muôn năm cũ,
Hồn ở đâu bây giờ ?

 

Vũ Đình Liên

(1913-1996)

 

Traduction par Đông Phong :


Le vieux lettré calligraphe

 

Chaque année quand refleurissaient les pêchers1,

On voyait de nouveau le vieux lettré

Qui étalait son encre de Chine et ses papiers rouge foncé

Sur le trottoir où tant de gens passaient.

 

Et ceux qui le louaient pour écrire

Ne tarissaient pas leur admiration :

‘‘Un tel talent d’écriture,

C’est la danse du phénix et le vol du dragon !’’

 

D’année en année les amateurs se sont raréfiés,

Tous ces loueurs d’écriture, où  sont-ils passés ?

Et les papiers rouges tout tristes ne pouvant plus l’absorber,

L’encre reste croupie dans le mélancolique encrier…

 

Le calligraphe est toujours assis là,

Mais les passants ne le voient pas.

Les papiers se couvrent de feuilles mortes,

Sous le crachin qui virevolte.

 

Cette année pendant que refleurissent les pêchers,

On ne voit plus le vieux lettré.

De tous les gens des années passées,

Où leur âme s’est-elle bien envolée ?

 

 

1. C’est-à-dire à l’arrivée du nouvel an lunaire, le tết :

on louait des écrivains publics pour calligraphier des vœux,

des compliments, qu’on offrait ou qu’on affichait à la maison.

 

(Extrait de Dông Phong, Des poètes de ma terre lointaine,

Ed. Publibook, 2008)


Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 00:30

tn Halong

baie de Ha Long photo Thierry Borie, cliquez sur l'image


Thơ của tôi không phải là thơ 

Mà là tiếng cuộc đời nức nở

Tiếng của nhà giam ngòm đen khép mở 

Tiếng khò khè hai lá phổi hang sơ

Tiếng đất vùi đổ xuống lấp niềm mơ 

Tiếng khai quật cuốc đào lên nỗi nhớ

Tiếng răng lạnh đập vào nhau khổ sở

Tiếng dạ dày đói lả bóp bâng quơ

Tiếng tim buồn thoi thóp đập bơ vơ

Tiếng bất lực trước muôn ngàn sụp lở

Toàn tiếng của cuộc đời sống dở

Và chết thời cũng dở, phải đâu thơ !

 

Nguyễn Chí Thiện (1939-2012)  

 

Traduction par Jean Maïs :

 

Mes poèmes

 

De la poésie, mes poèmes ?

Oh non ! Sanglots de ma vie,

Grincements de la porte au fond de ma prison,

Râles de mes poumons pourris,

Bruissements de la terre où meurt mon rêve, enseveli.

Coups de pioches, souvenirs exhumés,

Claquements de dents de la misère,

Estomac broyant le vide,

Solitude qui bat dans un cœur sans joie,

Cri d’impuissance sur un monde qui s’effondre,

Oh non ! Unique cri de ma vie bâtarde,

La mort, elle aussi, est bâtarde et non point poésie. 

 

 

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 00:46

tn Lune ivre

haïsha de Dông Phong, cliquez sur l'image

Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 00:00

tn Ruchesrucher en Asturies photo Jalm, cliquez sur l'image

 

"La miel es la palabra del Cristo,
el oro derretido de su amor.
El más allá del néctar,
la momia de la luz del paraíso."

(Le miel est la parole du christ,
L’or fondu de son amour.
L’au-delà du nectar,
La momie de la lumière du paradis.)

Frederico García Lorca
En el canto de la Miel


Repost 0

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg