Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 00:20

auteur né une année en 0 :

tn Forêt5

bois de pins à Pencran photo Jalm cliquez sur l'image

 

Effroyables deserts, pleins d'ombre, et de silence,
Où la peur, et l'hyver, sont éternellement ;
Rochers affreux, et nus, où l'on voit seulement
Le tonnerre, et les vents montrer leur insolence.

En quelque part des Cieux que le Soleil s'élance,
Vous estes tousjours pleins d'un froid aveuglement,
Et vos petits ruisseaux malgré leur element
Font monter jusqu'aux airs leur foible violence.

Lieu où jamais l'amour ne vint tendre ses rets,
Torrents, cavernes, troncs, si parmy ces forests
Je me tiens si content, et je vous ayme encore

Ce n'est pas qu'en efect vous ayez des appas,
Mais puisque vous avez la Beauté que j'adore,
Puis-je avoir ce Bon-heur, et ne vous aymer pas ?

Marin Le Roy de GOMBERVILLE (1600-1674)


Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 00:32

auteur né une année en 0 :

tn Forêt4bois de Pont Christ photo Sélène cliquez sur l'image

 
Forêts solitaires et sombres,
Je viens, dévoré de douleurs,
Sous vos majestueuses ombres,
Du repos qui me fuit respirer les douceurs.

Recherchez, vains mortels, le tumulte des villes ;
Ce qui charme vos yeux aux miens est en horreur:
Ce silence imposant, ces lugubres asiles,
Voilà ce qui peut plaire au trouble de mon coeur.

Arbres, répondez-moi !... Cachez-vous ma Sylvie ?
Sylvie, ô ma Sylvie !... Elle ne m'entend pas.
Tyrans de ces forêts, me l'auriez-vous ravie ?
Hélas ! je cherche en vain la trace de ses pas.

Nicolas GILBERT (1750-1780)

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 00:54

auteur née une année en 0 :

tn Rose28

rosier à Le Vast dans le nord Cotentin photo Jalm cliquez sur l'image

 

L'hiver au doux printemps vient de céder la place,
Mars de sa tiède haleine a réchauffé l'espace,
La prairie étale ses fleurs :
Revenez donc, mes hirondelles,
Ne me soyez point infidèles,
Revenez, le bruit de vos ailes
A l'instant suspendra mes pleurs.

Laissant au rossignol les arbres du bocage,
Dans mes vases garnis de fleurs et de feuillage,
Gazouillez du matin au soir.
Je veux que chacune en dispose,
Et pour mieux becqueter la rose,
La giroflée à peine éclose,
Penchez-vous sur mon arrosoir.

Reine GARDE   (1810-1887)

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 06:09

auteur né une année en 0 :

 

tn Louvrela pyramide du Louvre photo Jalm cliquez sur l'image

 

 Je me ris des honneurs que tout le monde envie,
Je méprise des grands le plus charmant accueil,
J'évite les palais comme on fait un écueil
Où pour peu de sauvés mille ont perdu la vie.

Je fuis la cour des rois autant qu'elle est suivie,
Le Louvre me paraît un funeste cercueil,
La pompe qui le suit, une pompe de deuil
Où chacun va pleurant sa liberté ravie.

Loin de ce grand écueil, loin de ce grand tombeau,
En moi-même, je trouve un empire plus beau ;
Rois, cour, honneurs, palais, tout est en ma puissance.

Pouvant ce que je veux, voulant ce que je puis,
Je tiens tout sous la loi de mon indépendance.
Enfin les rois sont rois : je suis ce que je suis.

Bonaventure de FOURCROY   (1610-1691)


Partager cet article
Repost0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 00:46

auteur née une année en 0 :

 

tn Iris2Iris à Ouessant photo Jalm cliquez sur l'image

 

Mon oeil distrait, errant dans la prairie,
T'a reconnue avec transport.
Suis-moi, rappelle à mon âme attendrie
Les moments passés sur ce bord.
Mais non, fleuris et meurs sur ce rivage,
J'y voudrais mourir près de toi...
Je pars... Vous tous dont j'emporte l'image,
Souvenez-vous de moi !

Pauline de FLAUGERGUES   (1810-1853)


Partager cet article
Repost0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 18:35

auteur né une année en 0 :

tn bateau2la recouvrance à Molène photo Jalm cliquez sur l'image

 
Comme un navire en mer au fort de la tourmente,
Prêt à choquer les rocs par les vents agité,
Sitôt qu'un feu de joie a montré sa clarté,
L'air se tait, l'eau se calme, et l'orage s'absente,

La nef sans peur recourt sur sa première sente
Au rivage étranger qu'elle avait écarté,
Fait voile assurément, mire son nord quitté,
Et selon son dessein surgit au port contente,

Mon âme ainsi, battue et des vagues d'ennui
Et des rocs du malheur, périssait aujourd'hui
Au gouffre de ses maux, sans la faveur divine.

Ton oeil, mon feu de joie, ô Dieu, m'a secouru,
Et ta main m'a d'enfer demi-mort recouru :
Ainsi vit qui en temps sent ta grâce bénigne.

André Mage de FIEFMELIN   (1560-1603)

 

Je suis désolé pour l'absence d'image ces derniers jours, mais j'ai quelques soucis avec OB pour charger et publier des photos sans doute à cause de conflits entre différents logiciels, bref rien de très poétique !...

 

Janus

Partager cet article
Repost0
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 00:13

tn Tombeau

cimetière Saint Martin à Brest, photo Jalm cliquez sur l'image

 

Dans ces lieux, un moment, recueille-toi, mon âme !...
Tombeaux ! votre éloquence, avec un trait de flamme,
A gravé dans mon coeur le néant des plaisirs ;
Cessons donc ici-bas de fixer nos désirs,
Tout n'est qu'illusion, d'illusions suivie,
Et ce n'est qu'à la mort où commence la vie.

 Aimé FEUTRY (1720-1789)
extrait de "les tombeaux"


Partager cet article
Repost0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 00:13

auteur né une année en 0 :

tn Moutonsà Ouessant photo Jalm, cliquez sur l'image

 

Bonsoir, bonsoir, ma mère,
Ma soeur Anne, bonsoir !
J'amène ma bergère
Près de nous pour ce soir.
Va te sécher, ma mie,
Auprès de nos tisons.
Soeur, fais-lui compagnie ;
Entrez, petits moutons.

 Philippe FABRE D'EGLANTINE (1750-1794)
extrait de "il pleut, il pleut, bergère"


Partager cet article
Repost0
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 00:29

auteur né une année en 0 :

tn Arcachonau parc mauresque d'Arcachon, photo Jalm cliquez sur l'image

 

Le soin des affaires publiques
Rend nos esprits mélancoliques.
Binet, allons les rejetant :
Cherchons la paix entre les armes,
Les Muses ont assez de charmes
Pour nous rendre heureux et contents.

 Gilles DURANT DE LA BERGERIE (1550-1605)
extrait d'une ode

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 00:26

auteur né une année en 0 :

tn FleursdesthésFleur des Thés à Argenton, photos Jalm cliquez sur l'image

 

Comme un vaisseau sur mer, selon qu'il a le vent,
Fuit quelquefois le nord pour cingler au levant,
Pource qu'il périrait s'il n'avait qu'une route,
L'homme que tu connais fait de même sans doute ;
Il a sur son esprit tant de commandement
Qu'à tout ce qu'il lui plat il le ploie aisément ;
Selon le temps qui fait, ou l'astre qui domine,
Il change d'entretien, et de geste, et de mine.
L'Église a divers chants en diverses saisons,
Et tout cela fondé sur de bonnes raisons ;
Lui sans comparaison ne fait rien qu'il n'en die
Le pourquoi, le comment, et qu'il ne l'étudie.

 Jacques DU LORENS (1580-1655)

 

Partager cet article
Repost0

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg