Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 01:09

Mon maître ramasse
Sur mon dos entasse
Le thé et la soie
Quelques chiens aboient
La caravane passe

Katell

Partager cet article
Repost0
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 07:41


Mon maître ramasse
Avec plaisir classe
Cherche un disque à mettre
La voix de son maître
Et le chien ressasse 

Sélène


Partager cet article
Repost0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 01:16

mon maître ramasse
les copies en classe
un chien fou aboie
je rêve de bois
une colombe passe

Marie-Thérèse Hachet

Partager cet article
Repost0
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 01:57

Mon maître ramasse
Et adopte en masse
Des chiens en détresse
En mal de caresses
Je suis en disgrâce !

Claudie

Partager cet article
Repost0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 00:50

Chien de temps qui passe, passé qui s'efface,
bouts de souvenirs,
rires, sourires, soupirs...
Mon maître ramasse!

Danièle

Voici un chinquain d'époque que l'on peut découvrir sur une curieuse tapisserie baptisée "la pirouete" sise au musée national du moyen âge, hôtel de Cluny à Paris.

Je qui tourne soubz autrui main
Nay seurete ni soir ni main
Car sil soubz quelle main je tourne
Si soudainement sen retourne
Quil nettent ni hui ni demain

moi qui tourne sous la main d'autrui
je suis en repos ni soir ni matin
car celui sous la main de qui je tourne
s'en retourne si soudainement
qu'il n'attend ni aujourd'hui ni demain

Henri Baude (1430-1496)

www.musee-moyenage.fr

Partager cet article
Repost0
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 00:47

Alliant grâce et classe
Mon maître ramasse
Titres et grands prix
Mais il me chérit
Moi le chien sans race.

Chantal

Partager cet article
Repost0
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 01:07

Mon maître ramasse
Les coups et les crasses
Avec le sourire
Sans jamais haïr
Ces chiens qui l'harassent

katell

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 01:27

La poésie tient beaucoup dans l'art de détourner les choses, la métaphore, notamment, en est une belle illustration. Je vous propose, à l'occasion d'un nouveau jeu poétique, de détourner une chose aussi banale que ce slogan glané sur le trottoir durant mes flâneries à travers la cité :

règle :

Composez une strophe carrée de cinq vers (quintil) de cinq pieds (pentasyllabe) avec deux rimes (a et b) que vous disposez de la manière suivante aabba et vous avez déjà ce que les grands rhétoriqueurs du 15ème appelaient un "chinquain". Prenez pour n'importe lequel des cinq vers "Mon maître ramasse" et insérez n'importe où le mot "chien" et vous obtiendrez ce que j'aurais envie d'appeler un "chienquain",  exemple :

Mon maître ramasse
Et sans cesse entasse
En chien de fusil
Dans tout ce fourbi
Je n'ai plus ma place

de Jean-Luc Aotret

Bien sûr l'ojectif du poète, réside là dans le fait d'échapper le plus possible à la trivialité du sujet, alors à vos plumes pour relever ce défi !

Vous êtes instamment conviés à laisser vos appréciations en commentaires, en notant que le jeu prendra fin le 1 avril, date à compter de laquelle un jury de l'association An Amzer Poésies statuera, à partir de ceux-ci, pour désigner une gagnante ou un gagnant à qui seront offertes des publications des Editions An Amzer.

Partager cet article
Repost0

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg