Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 11:17
A vue d'oeil 1

"à vue d'oeil" photo de Daniel Perdriau expo du musée d'histoire naturelle de Nantes, cliché Jalm, cliquez sur les liens

 

Je me souviens
Des blés
De son rire clair et de la danse de sa jupe

Rouge

 

Yvette Aroca-Lehre

Repost 0
Published by Janus - dans rimes en rives
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 09:46
Spécial Basho

Basho

 

Aujourd'hui je vous propose de suivre KAIDIN Monique Le Hoeulleur  qui a réalisé le très beau documentaire artistique ci dessous 

Sur les traces de Basho 

 

...à bientôt 

 

Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 00:17
165ème roubaïate

pour en savoir plus cliquez sur Omar

 

Pendant que je tirais l'horoscope du livre de l'amour,
tout à coup, du coeur brûlant d'un sage sortirent ces mots :
"Heureux celui qui en sa demeure possède une amie belle comme la lune,
et qui a en perspective une nuit longue comme une année !"

 

Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 00:44
Tout là-bas

ciel lourd sur l'île de Batz photo Jalm, cliquez sur les liens

 

Moguériec, Moguériec,
Depuis le môle,  tout là-bas
On voit s’ambrer le ciel de Sieck
Et s’embraser le ciel de Batz.

 

Jacques Premel-Cabic

Moguériec

Repost 0
Published by Janus - dans breizitude
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 01:00
Eau de vie, Au-delà

Louise de VILMORIN

 

Eau-de-vie ! Au-delà !

À l’heure du plaisir,

Choisir n’est pas trahir,

Je choisis celui-là.

 

Je choisis celui-là

Qui sait me faire rire,

D’un doigt de-ci, de-là,

Comme on fait pour écrire.

 

Comme on fait pour écrire,

Il va par-ci, par-là,

Sans que j’ose lui dire:

J’aime bien ce jeu-là.

 

J’aime bien ce jeu-là,

Qu’un souffle fait finir,

Jusqu’au dernier soupir

Je choisis ce jeu-là.

 

Eau-de-vie ! Au-delà !

À l’heure du plaisir,

Choisir n’est pas trahir,

Je choisis celui-là.

 

1937

Repost 0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 00:40
67ème contrerime

oliviers par Van Gogh en 1889, cliquez sur les liens

 

O jour qui meurs à songer d’elle
Un songe sans raison,
Entre les plis du noir gazon
Et la rouge asphodèle ;

 

N’est-ce pas, aux feux du plaisir
Inclinée et rebelle,
Elle encor, mais cent fois plus belle,
Et de flamme à saisir ?

 

… Là-bas monte la voix dernière
D’un bouvier sous les cieux.
On n’entend plus que ses essieux
Qui grincent dans l’ornière.

 

Paul-Jean Toulet
Les Contrerimes : poèmes
Édition Émile-Paul frères, 1929

Repost 0
Published by Janus - dans contrerimes
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 00:04
Sur la louange de la Paix

colombe de la paix à Assise, photo Jalm, cliquez sur les liens

 

Celuy est sans parens, sans famille, sans loix,
(Dit Homere) lequel en son pais desire,
Discord civil regner, un des discords le pire,
Horrible à toutes gens, mesmement aux Gaulois.

 

Les Gaulois ont senty n'agueres par trois fois,
Que c'est que de troubler un pacificq' empire :
Mais voiant que le mal de jour en jour empire,
CHARLES y a pourveu, le meilleur Roy des Rois.

 

Meu de l'esprit de Dieu, qui le coeur du Roy tient
En sa main enfermé, il a mis paix en France,
Que les bons desiroient voians tant de soufrance.

 

Louons donc ce bon Roy, qui son peuple maintient
En bonne sauveté, aiant par sa prudence
Changé discord civil en civille alliance.

 

Jean DORAT (1517-1588)

 

Repost 0
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 01:00
Haïku du jour de l'an - 4 -

" nouvelle année

un autre calendrier

au même clou "

Damien Gabriels

Livret exposition "Vers la cinquième saison" Haikouest 

Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 00:11
Sœur des soirs

spot de surf à Guidel-Plage, photo Jalm, cliquez sur les liens

 

Toi qui te connais mal et que les autres n’aiment
Qu’en de vains ornements qui ne sont pas toi-même,
Afin que ta beauté natale ne se fane,
Mon âme, pare-toi comme une courtisane.

 

Lorsque reviendra l’ombre et que tu seras nue,
Seule devant la nuit qui t’aura reconnue
Et loin de la cité dont la rumeur t’offense.
Tu te retrouveras pareille à ton enfance,

 

Mon âme, sœur des soirs, amante du silence.

 

Jean de La Ville de Mirmont (1886-1914)

L’Horizon chimérique Recueil posthume 1920

Repost 0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 00:21
164ème roubaïate

pour en savoir plus cliquez sur Omar

 

De la cuisine de ce monde tu n'absorbes que la fumée.
Jusqu'à quand, par l'étude de l'être et du néant, seras-tu voué au chagrin?
Ce monde ne contient que regrets pour ceux qui s'y attachent.
Sois insensible à ce qu'on perd et ton profit sera complet.

 

Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg