Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 00:37
affiche de Théophile-Alexandre Steinlen
pour en savoir plus sur le chat noir cliquez sur l'image


Les coquelicots noirs et les bleuets fanés
Dans le foin capiteux qui réjouit l'étable,
La lettre jaunie où mon aïeul respectable
A mon aïeule fit des serments surannés,

La tabatière où mon grand-oncle a mis le nez,
Le trictrac incrusté sur la petite table
Me ravissent. Ainsi dans un temps supputable
Mes vers vous raviront, vous qui n'êtes pas nés.

Or, je suis très vivant. Le vent qui vient m'envoie
Une odeur d'aubépine en fleur et de lilas,
Le bruit de mes baisers couvre le bruit des glas.

Ô lecteurs à venir, qui vivez dans la joie
Des seize ans, des lilas et des premiers baisers,
Vos amours font jouir mes os décomposés.

 
Charles Cros

recueil : Le coffret de santal


Repost 0
Published by Janus - dans le chat noir
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 00:40

tn Maeterlinckpalais Maeterlinck dominant la Méditerrannée à Nice photo Jalm, cliquez sur l'image

 

Par l’appel souriant de sa claire étendue
Et les feux agités de ses miroirs dansants
La mer, magicienne éblouissante et nue.
Éveille aux grands espoirs les cœurs adolescents.


Jean de La Ville de Mirmont (1886-1914)

L’Horizon chimérique Recueil posthume 1920


Repost 0
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 00:20

tn contrerime10

les alyscamps par Van Gogh, cliquez sur l"image

 

Carthame chatoyant, cinabre,
colcothar, orpiment,
vous dont j’ai goûté l’ornement
sur la rive cantabre ;

orpiment, dont l’éclat soyeux
le soleil lui reflète ;
colcothar, tendre violette
éclose dans ses yeux ;

fleur de cinabre, étroite et rare,
secret d’un beau jardin ;
carthame et toi, rose soudain,
dont sa pudeur se pare…

     Paul-Jean Toulet
Les Contrerimes : poèmes
Édition Émile-Paul frères, 1929


Repost 0
Published by Janus - dans contrerimes
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 00:09

auteur né une année en 4 :

tn Arbre2

magnolia double vallon du Stangalar photo Jalm, cliquez sur l'image


J'étais un arbre en fleur où chantait ma Jeunesse,
Jeunesse, oiseau charmant, mais trop vite envolé,
Et même, avant de fuir du bel arbre effeuillé,
Il avait tant chanté qu'il se plaignait sans cesse.

Mais sa plainte était douce, et telle en sa tristesse
Qu'à défaut de témoins et de groupe assemblé,
Le buisson attentif avec l'écho troublé
Et le coeur du vieux chêne en pleuraient de tendresse.

Tout se tait, tout est mort ! L'arbre, veuf de chansons,
Étend ses rameaux nus sous les mornes saisons ;
Quelque craquement sourd s'entend par intervalle ;

Debout il se dévore, il se ride, il attend,
Jusqu'à l'heure où viendra la Corneille fatale
Pour le suprême hiver chanter le dernier chant.

Charles SAINTE-BEUVE (1804-1869)
Recueil : Poésies diverses

Repost 0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 00:56

tn Rialto7

masques Venise 2011 photo OB, cliquez sur l'image

 

Au Pont du  Rialto
Des masques qui sourient,
Se cabrent des chevaux
En cristal d’Italie.

 

Jakez


Repost 0
Published by Janus - dans italitude
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 00:43

Athénacliquez sur l'image 

 

La sève monte
la terre donne son or
printemps coloré

 

Sélène


Repost 0
Published by Janus - dans haïkhouhou
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 00:36

tn AdlerRêves, 1896 Vittorio Matteo Corcos (1859-1933) Rome, Galleria Nazionale d'Arte Moderna, cliquez sur l'image

 
Poème à ma mère qui n’a pas vu son 88ème printemps. Laure Adler a intitulé l’un de ses livres « Les femmes qui lisent sont dangereuses ». Ma mère était-elle dangereuse ?

 
Notre mère lisait
Bien avant l’école et jusqu’au dernier jour

Notre mère lisait
Sachant que dans les livres on découvre l’univers
Qu’au détour d’un poème
Le cœur des hommes saigne

Notre mère lisait
Sachant qu’un alphabet peut changer l’horizon
Que les mots alignés
Sont source de liberté

Notre mère  lisait
Sachant qu’au creux des pages il n’existe de frontières
Que les femmes d’ici
Sont sœurs de Karachi

Notre mère  lisait
Sachant qu’au fil des mots on apprend à marcher

Notre mère lisait
La douleur et l’amour
Les cris des femmes – toujours –
Le feu des viles guerres
Les pleurs des affamés
Le noir d’encre du monde

Et pour nous ses enfants
Notre mère nous a lu

Les aurores boréales
Les douceurs d’arc-en-ciel
Les bleus changeant du ciel
L’eau vive des rivières
Les fleurs d’orangeraie

Notre mère nous a  lu
Les chemins de traverse

Et les étoiles au loin qui nous font espérer

Yvette Aroca-Lehre


 

Repost 0
Published by Janus - dans temps-pestif
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 00:04

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

O toi qui domines tous les grands de l'univers !
sais-tu quels sont les jours où le vin réjouit l'âme ?
Ce sont : le dimanche, le lundi, le mardi,
le mercredi, le jeudi, le vendredi et le samedi, en plein jour.


 Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 00:39

auteur né une année en 4 :

tn rose27

 blanche rose à Daoulas, photo Jalm, cliquez sur l'image

 

Plume, vous travaillez en vain
En voulant comparer la main
De ma dame à mortelle chose,
Soit lis, ivoire ou blanche rose,
Pour ce que, quand Amour prétend
De rendre l'oeil humain content,
Ne peut montrer objet plus digne,

Hugues SALEL (1504-1553)

extrait de "De la main de Marguerite"


Repost 0
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 00:54

Bonjour les Amis, j'ai bien conscience que ce jeu fut un peu plus compliqué que d'habitude... Excusez-moi d'être intervenu si souvent, mais c'était uniquement pour que chacun(e) puisse être publié au moins une fois. La rime orpheline s'étant souvent faite petite souris perdue dans l'écheveau de nos vers, les chats poètes ont eu beaucoup de mal à l'attraper... Maintenant jugez donc du résultat, notre rosier constitué de cette superbe tresse de 22 roses a plutôt belle allure ! En tous cas, moi je suis très fier de vous et vous remercie à nouveau pour le plaisir que vous prenez à contribuer. C'est ainsi que, grâce à vous, ce blog reste, depuis bientôt 8 ans, bouillonnant de créativité poétique.

tn rosier

rosier au Relecq-Kerhuon photo Jalm, cliquez sur l'image

 

Perlée de rosée,
elle ouvre son coeur
la rose sacrée.

Une rose affleure
en mi-Février,
jardin en douceur.

Rose au port altier,
elle est si exquise
qu'elle est magnifiée.

Reine ou Marquise,
princesse d'un jour
en rose cerise.

Perdus le glamour
et la vie en rose !
- Seul reste l’amour.

Réséda ou Rose,
pour les yeux d'Elsa
l'un à l'autre s'oppose.

Rose s'inclina
pour "le Petit Prince"...
Il l'apprivoisa.

Pour moi elle en pince,
la rose Juliette
à la taille mince.

La rose secrète
rougit de bonheur,
son oeil doux furète.

Palpite son coeur !
au vent qui sublime,
Rose en sa candeur.

La rose victime
des pluies de l'hiver
glisse sous la rime.

Transie dans l'hiver,
cinglée par la bise,
une rose espère.

Ses jupons cerise,
Ses roses poudrés,
m'enivrent et me grisent.

Rose de clarté,
sème ta couleur
parmi les piliers.

Pour un' rose en fleur
exilée la Belle,
malheur, coeur, bonheur.

Rose m'ensorcelle
et pour mon malheur,
s'en retourne au ciel.

Un soleil flirteur
De Saint-Valentin
Caresse la fleur.

Au fond du jardin,
j'ai vu apparaître
la rose carmin.

Être ou ne pas être…
Ta rose est débile,
Car c’est du Hamlet !

La rose fragile
a courbé le dos,
sous le vent hostile.

Piquée d'un fuseau,
la Rose, cent ans,
dormit au château.

Rose d'Ispahan,
soyeuse caresse,
doux rêve d'orient.

Là finit la tresse.

 

Temps-pestif va être en vacances jusqu'à la saint Patrick. Janus s'en va voir la mer danser le long des golfes clairs du côté de Nice, merci pour votre fifélité et à bientôt...

 


Repost 0
Published by Janus - dans lune noire
commenter cet article

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg