Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 00:10

tn Rialto9Venise 2009, photo YLT, cliquez sur l'image

 

…Au Pont du Rialto
Les couchers de soleil,
Sont encore plus beaux
Quand l’amour est en veille.

 

Jakez


Repost 0
Published by Janus - dans italitude
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 00:48

tn contrerime12

 

Mme Roulin par Van Gogh en 1888, cliquez sur l'image

 

O poète, à quoi bon chercher
des mots pour son délire ?
Il n’y a qu’au bois de ta lyre
que tu l’as su toucher.

Plus haut que toi, dans sa morphine,
chante un noir séraphin.
Ma nourrice disait qu’Enfin
est le mari d’Enfine.

 

  Paul-Jean Toulet
Les Contrerimes : poèmes
Édition Émile-Paul frères, 1929

Repost 0
Published by Janus - dans contrerimes
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 00:14

tn amour3Cupidon fresque d'Herculanium, cliquez sur l'image

 

Amour, Amour, sois le bienvenu dans notre maison
Où t’attendent la flamme de l’âtre et la coupe de bon vin.
Amour, ô toi qui es trop beau pour ne pas être divin,
Apaise en nos pauvres cœurs toute crainte de trahison !

 

Stuart Merrill
Les Quatre Saisons : Poème

extrait de "la visitation de l'amour"
Société du Mercure de France, 1900


Repost 0
Published by Janus - dans merrillades
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 00:04
affiche de Théophile-Alexandre Steinlen
pour en savoir plus sur le chat noir cliquez sur l'image

 

Merle, merle, joyeux merle,
Ton bec jaune est une fleur,
Ton oeil noir est une perle,
Merle, merle, oiseau siffleur.

Hier tu vins dans ce chêne,
Parce qu'hier il a plu.
Reste, reste dans la plaine.
Pluie ou vent vaut mieux que glu.


Jean Richepin (1849-1926)

extrait du Le Merle à la glu




Repost 0
Published by Janus - dans le chat noir
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 00:44

auteur NE AU CIEL une année en 4 :

tn Vénus2

Vénus vitrix du jardin des Colettes par Renoir, cliquez sur l'image  

 

Dans son jardin Vénus se reposait
Avec Amour, sa douce nourriture,
Lequel je vis, lorsqu'il se déduisait,
Et l'aperçus semblable à ma figure
Car il était de très basse stature,
Moi très petit ; lui pâle, moi transi.
Puisque pareils nous sommes donc ainsi
Pourquoi ne suis second dieu d'amitié ?
Las ! je n'ai pas l'arc et les traits aussi
Pour émouvoir ma maîtresse à pitié.

Maurice SCÈVE (1501-1564)

extrait des Dizains


Repost 0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 00:03

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

Nous sommes des poupées que la roue du ciel agite,
ceci est une vérité et non une métaphore.
Nous sommes, en effet, des jouets sur ce damier des êtres,
que nous quittons pour entrer un à un dans le néant.


  Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 00:30

tn Raymond3

"un poète au village" déambulation poétique de Lanildut, photo Danièle, cliquez sur l'image


Repost 0
Published by Janus - dans rimes en rives
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 00:38

tn Rialto8Venise 2009, photo YLT, cliquez sur l'image

 

Au Pont du Rialto
Viennent les amoureux,
Graver sur la photo
Un instant merveilleux…

 

Jakez


Repost 0
Published by Janus - dans italitude
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 00:02

tn contrerime7

Mme Roulin par Paul Gauguin en 1888, cliquez sur l'image

 

Éléphant de Paris.

ah, curnonsky, non plus que l’aube,
n’était bien rigolo.
Il regardait le fil de l’eau.
C’était avant les taube.

Et moi j’apercevais-pourtant
qu’on fût loin de Cythère —
un objet singulier. Mystère :
c’était un éléphant.

Notre maison étant tout proche,
on le prit avec nous.
Il mettait, pour chercher des sous
sa trompe dans ma poche.

Hélas, rue-de-Villersexel,
la porte était trop basse.
On a beau dire que tout passe.
Non-ni le riche au ciel.

     Paul-Jean Toulet
Les Contrerimes : poèmes
Édition Émile-Paul frères, 1929


Repost 0
Published by Janus - dans contrerimes
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 00:26

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image  

 

Fréquente les hommes honnêtes et intelligents
Fuis à mille Farsakhs loin des ignorants.
Si un homme d'esprit de donne du poison, bois-le ;
si un ignorant te présente un antidote, verse-le à terre,
  
 Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg