Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 00:03

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

 

Nous sommes des poupées que la roue du ciel agite,
ceci est une vérité et non une métaphore.
Nous sommes, en effet, des jouets sur ce damier des êtres,
que nous quittons pour entrer un à un dans le néant.


  Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates


Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 00:30

tn Raymond3

"un poète au village" déambulation poétique de Lanildut, photo Danièle, cliquez sur l'image


Published by Janus - dans rimes en rives
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 00:38

tn Rialto8Venise 2009, photo YLT, cliquez sur l'image

 

Au Pont du Rialto
Viennent les amoureux,
Graver sur la photo
Un instant merveilleux…

 

Jakez


Published by Janus - dans italitude
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 00:02

tn contrerime7

Mme Roulin par Paul Gauguin en 1888, cliquez sur l'image

 

Éléphant de Paris.

ah, curnonsky, non plus que l’aube,
n’était bien rigolo.
Il regardait le fil de l’eau.
C’était avant les taube.

Et moi j’apercevais-pourtant
qu’on fût loin de Cythère —
un objet singulier. Mystère :
c’était un éléphant.

Notre maison étant tout proche,
on le prit avec nous.
Il mettait, pour chercher des sous
sa trompe dans ma poche.

Hélas, rue-de-Villersexel,
la porte était trop basse.
On a beau dire que tout passe.
Non-ni le riche au ciel.

     Paul-Jean Toulet
Les Contrerimes : poèmes
Édition Émile-Paul frères, 1929


Published by Janus - dans contrerimes
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 00:26

pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image  

 

Fréquente les hommes honnêtes et intelligents
Fuis à mille Farsakhs loin des ignorants.
Si un homme d'esprit de donne du poison, bois-le ;
si un ignorant te présente un antidote, verse-le à terre,
  
 Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 00:14

auteur né une année en 4 :

tn Chatterton

Thomas Chatterton par Henry Wallis 1856, cliquez sur l'image  

 

Quand vous aurez prouvé, messieurs du journalisme,
Que Chatterton eut tort de mourir ignoré,
Qu'au Théâtre-Français on l'a défiguré,
Quand vous aurez crié sept fois à l'athéisme,

Sept fois au contresens et sept fois au sophisme,
Vous n'aurez pas prouvé que je n'ai pas pleuré.
Et si mes pleurs ont tort devant le pédantisme,
Savez-vous, moucherons, ce que je vous dirai ?

Je vous dirai : " Sachez que les larmes humaines
Ressemblent en grandeur aux flots de l'Océan ;
On n'en fait rien de bon en les analysant ;

Quand vous en puiseriez deux tonnes toutes pleines,
En les faisant sécher, vous n'en aurez demain
Qu'un méchant grain de sel dans le creux de la main. "

George SAND (1804-1876)


26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 00:46

tn amour2

Cupidon et Vénus par Lambert Sustris 1560, cliquez sur l'image

 

Et voici, l’Amour est venu frapper à la porte de notre maison,
Nu comme la Pureté, doux comme la Sainteté ;
Ses flèches lancées vers le soleil mourant chantaient
Comme son rire de jeune dieu qui chasse toute raison.

 

Stuart Merrill
Les Quatre Saisons : Poème

extrait de "la visitation de l'amour"
Société du Mercure de France, 1900


Published by Janus - dans merrillades
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 00:37
affiche de Théophile-Alexandre Steinlen
pour en savoir plus sur le chat noir cliquez sur l'image


Les coquelicots noirs et les bleuets fanés
Dans le foin capiteux qui réjouit l'étable,
La lettre jaunie où mon aïeul respectable
A mon aïeule fit des serments surannés,

La tabatière où mon grand-oncle a mis le nez,
Le trictrac incrusté sur la petite table
Me ravissent. Ainsi dans un temps supputable
Mes vers vous raviront, vous qui n'êtes pas nés.

Or, je suis très vivant. Le vent qui vient m'envoie
Une odeur d'aubépine en fleur et de lilas,
Le bruit de mes baisers couvre le bruit des glas.

Ô lecteurs à venir, qui vivez dans la joie
Des seize ans, des lilas et des premiers baisers,
Vos amours font jouir mes os décomposés.

 
Charles Cros

recueil : Le coffret de santal


Published by Janus - dans le chat noir
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 00:40

tn Maeterlinckpalais Maeterlinck dominant la Méditerrannée à Nice photo Jalm, cliquez sur l'image

 

Par l’appel souriant de sa claire étendue
Et les feux agités de ses miroirs dansants
La mer, magicienne éblouissante et nue.
Éveille aux grands espoirs les cœurs adolescents.


Jean de La Ville de Mirmont (1886-1914)

L’Horizon chimérique Recueil posthume 1920


23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 00:20

tn contrerime10

les alyscamps par Van Gogh, cliquez sur l"image

 

Carthame chatoyant, cinabre,
colcothar, orpiment,
vous dont j’ai goûté l’ornement
sur la rive cantabre ;

orpiment, dont l’éclat soyeux
le soleil lui reflète ;
colcothar, tendre violette
éclose dans ses yeux ;

fleur de cinabre, étroite et rare,
secret d’un beau jardin ;
carthame et toi, rose soudain,
dont sa pudeur se pare…

     Paul-Jean Toulet
Les Contrerimes : poèmes
Édition Émile-Paul frères, 1929


Published by Janus - dans contrerimes
commenter cet article

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg