Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 01:00
Haïku - Eté

 

Avoir contre soi

la chaleur de la pierre

et l'abri du mur

 

 

Choupie  Moysan

Livret exposition "Moisson d'été" édition Les Petits Riens - Haikouest 

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 00:45
La porte de l'eau

"dor an dour" en français : la porte de l'eau sur l'île de Batz, cliquez sur les liens

 

Où la porte de l'eau
mène-t-elle nos pas,
vers quel jardin secret,
à travers quel préau ?
La nécropole est là,
dessous la tour de guet
et le livre du temps
déjà ouvre ses pages
au bout d'un autre monde.
Sous les hampes d'échiums
que l'abeille féconde,
un phénix renaissant
s'évade de la cage
que lui a forgée l'homme.

 

de Jean-Luc Aotret
sur l'île de Batz le 19/06/17

Repost 0
Published by Janus - dans baguenaudes
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 01:00
Ile - Ouessant , sans fin

(extrait ../...)

C’est un rien surgi à la frange
Des ciels et courants fous
Roche d’oiseaux et de couleurs
Une île sans âge sans arme
Comme le perce-neige
Sous la longue étole du vent.

L’île ruisselle de bruyères
D’un étonnant silence
Près des murs ou des haies
Où de brefs parterres de roses
Écoutent le bouche à oreille
De l’océan et des nuages.

Si haute si fière au ponant
Sur la paroi des horizons
Éprise d’être au monde
Il y a Ouessant
Et l’âme de sa patience
Sans angoisse au cœur de l’immense.

 

Jean Pierre Boulic 

Edition Minihi Levenez

Repost 0
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 01:00
allez allez (t)rime

 

A la femme qui a trop
souvent courbé l’échine
allez allez
trime trime et trime
à la femme qui déplut
à lui affairé à sa boutique
qui un jour la trouva
en panne de sex appeal
avec torchons soucis au front
roses rouges jamais
que les épines
à la femme qui a trop
trimé trimé
et trime encore
allez allez
trime trime et trime
à la femme qui éleva
enfants lava habits
fit devoirs et dressa
tant de tables
qui sa passion d’histoire
de l’art laissa dehors
à celle qui belle encore
mais sans regard
pour l’aimer
trima trima trima
et trime encore
à la femme qui m’apprit
à trimer trimer ah trime
trime pour lui trime pour eux trime
trime trime pour elles
et parfois j’enlève
un peu le t
reste rimer
je rime je rime
pour lui pour toi
pour elle
pour la femme
qui la rime
de trime
m’apprit aussi
et que tant j’aime
autour d’un thé
temps suspendu
à partager
ces mots en rimes
libres
en vers ouverts
du 8 mars
à toi
à celles
qui te
ressemblent
je les dédie
allez allez
rime rime et rime

 

Laurence Vielle 

Poète national Belgique

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 01:00
Haïku - c'est l'été !

 

Journée d'été -

même l'ombre de l'escargot

s'allonge

 

 

Lydia Padellec

Livret Exposition " Moisson d'été" Edition des Petits Riens Haikouest 

Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 01:00
Ile -  Je rêve d’un pays vivant  

 

Je rêve d’un pays vivant
je rêve d’une île
de jasmins et de camélias
où la joie épousera le temps
sous les regards des étoiles

je rêve du jour
où j’écrirai sur les monts
sur les visages des femmes et des hommes
un poème
une chanson
pour reverdir mon pays

je rêve d’une île
d’un pays
d’un coin de terre
où les femmes ont les yeux pour éclairer l’espace

je rêve d’un pays vivant
où les enfants ne mourront point de désespoir…
je rêve de belles nuits  tendres
à passer sous les éclats de la lune
je rêve de baisers parmi  nos bambous
nos cocotiers et nos bordures de mer
je rêve de plages
de sources d’eau
jaillissantes des montagnes d’autrefois

je rêve d’une Haïti miélée
mon île de roses étincelantes
je t’aime avec les fortes intensités de l’amour

 

Iléus Papillon 

Repost 0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 01:00
Je t'aime

Ton baiser a la splendeur éclatée des érables

A la saison des grands départs d'oiseaux

Quand leurs graines ont pris le large

Sur les vents qu'elles empourprent 

Je t'aime dans la profondeur des nuits  

.../...

Je t'aime

Et la bouche s'étonne comme l'épine en mai

D'avoir des fleurs si blanches à pistils écarlates

.../...

Je t'aime et je connais l'ivresse des grands fonds

L'azote qui s'endort dans le cours des artères

La lenteur des poissons qui virent sans sillage

Le sable sous-marin sans trace sous tes pas

 

Je connais l'ivresse d'outre-mer

Et cet alcool si bleu dans les sarments qui brûlent.

 

Juliette Darle 

Anthologie " Quand les femmes parlent d'amour " de Françoise Chandernagor

 

 

Repost 0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 01:00
Haïku - fin de printemps

 

 

Mon coeur bat

comme une houle

d'hirondelles

 

 

Yotsuya Ryû

Anthologie du poème court japonais   Poésie / Gallimard

 

Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 01:00
Ile Tudy

Ile Tudy

 

invitation à écouter un très beau poème, lu par l'auteur

Joseph Zobel 

poète martiniquais

 

 

en cliquant sur le lien suivant 

 

BLUES

 

 

 

 

Repost 0
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 01:00
Sonnet à M. L. Ulback.

Marie-Laure Grouard (1822-1843)

 

Sonnet à M. L. Ulback.

 

Vous m'avez dit un jour: Jeune fille poète,

Ne chantez point votre âme et cachez votre coeur;

La femme, parmi nous, doit demeurer muette,

Renier ses amours et garder sa douleur.

 

Et moi je vous réponds: Dites à la tempête,

Aux grands vents, aux grands flots d'étouffer leur fureur;

Faites taire au vallon l'écho fort qui répète

Ou le cri de souffrance ou le cri du bonheur;

 

Dites au rossignol, sous la grande ramée,

Que son accent fait peine à votre âme alarmée...

Qu'il se taise toujours... Défendez au reclus

 

D'invoquer l'espérance et la liberté sainte;

Faites taire tout bruit, tout chant et toute plainte:

Quand tout sera muet, je ne chanterai plus.

 

 

Repost 0

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg