Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 00:37
tn lucarne12au bourg de Lampaul à Ouessant photo Jalm cliquez sur l'image

Les baladins du Carnaval,
Grimés en déesses lascives
Saluent d'un geste triomphal
La lucarne sous les solives !...

Annie

Repost 0
Published by Janus - dans lune montante
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 00:33
Après le banc de février, il est un autre élément du décor urbain qui pourrait, en mars, attirer notre oeil poétique, je veux parler de la "lucarne". Le poète Pierre Reverdy s'en est inspiré pour le titre d'un de ses recueils paru en 1916, "la lucarne ovale" et dans certains de ses textes comme en témoigne celui-ci :

Aux  premières lueurs  du jour
je  me  suis   levé   lentement
Je  suis  monté à  l’échelle du
mur, et,  par  la  lucarne, j’ai
regardé  passer  les  gens qui
s’en allaient.


Pierre Reverdy,  in "Plupart du temps"

Par ailleurs, si le mois de mars n'est sans doute pas celui du fameux carnaval de Venise, il est celui où se déroulent tous les carnavals de la mi-carême. Cela pourrait sans doute justifier de faire remonter l'origine du mot carnaval au "Carrus navalis", ce chariot naval des "Ploiaphesia" romaines célébrées avec force mascarades le 5 mars et qu'a si bien décrit le poète Lucius Apulée dans son "âne d'or ou les métamorphoses". De son côté le poète Théophile Gautier, dans son recueil "Émaux et Camées" a composé des variations poétiques sur le thème du carnaval de Venise, en voici un tout petit extrait :

Venise pour le bal s'habille.
De paillettes tout étoilé,
Scintille, fourmille et babille
Le carnaval bariolé.

Vous l’aurez donc compris, je vous propose ce mois-ci de vous amuser en considérant la lucarne comme décor de nos carnavals urbains de la mi-carême tout en vous inspirant de la prosodie de maître Théophile.

tn lucarne1au Vésinet photo JJB cliquez sur l'image

règle : composez un quatrain (strophe de quatre vers) d'octosyllabes (vers de huit pieds) sur deux rimes croisées (abab) alternant rime féminine et rime masculine. Glissez-y les mots lucarne et carnaval et vous obtiendrez ce que j'appellerais bien un "lucarnaval" comme celui-ci :

lancés par la lucarne ovale
ils s'envolent les cotillons
vers la farandole navale
de ce carnaval d’histrions

de Jean-Luc Aotret

Mettez vos masques de Pierrots pour regarder d'un autre oeil le monde qui vous entoure et de votre plus belle plume faites-nous en un mot... 

Vous êtes bien entendu chaleureusement conviés à glisser vos créations et vos appréciations dans les commentaires.
Repost 0
Published by Janus - dans lune montante
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 00:10
Un autre poète nous a quitté là-bas dans sa montagne

tn Ferrat
cliquez sur l'image

Le poète a toujours raison,
Qui voit plus haut que l'horizon
Et le futur est son royaume.
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon,
la femme est l'avenir de l'homme.

Jean Ferrat
La femme est l'avenir de l'homme (1975)

Repost 0
Published by Janus - dans temps-pestif
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 00:54
bataiile de Pavie 1525 Bernard van Orley 1531
pour en savoir plus sur la bataille de Pavie cliquez sur l'image

Il aimait à prendre l’air
Quand la saison était bonne ;
Et n’attendait pas l’hiver
Pour vendanger en automne.


Bernard de La Monnoye (1641-1728)

Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 00:30
auteur né une année en 0 :

tn Grenierà Landerneau photo Jalm cliquez sur l'image

C'est un grenier, point ne veux qu'on l'ignore.
Là fut mon lit bien chétif et bien dur ;
Là fut ma table ; et je retrouve encore
Trois pieds d'un vers charbonnés sur le mur.
Apparaissez, plaisirs de mon bel âge,
Que d'un coup d'aile a fustigés le Temps.
Vingt fois pour vous j'ai mis ma montre en gage.
Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans !

Pierre-Jean de BÉRANGER (1780-1857)
extrait de "le grenier"

Repost 0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 00:51
pour en savoir plus sur Omar cliquez sur l'image

Qu'elles sont belle, ces verdures qui croissent aux bords des ruisseaux !
On dirait qu'elles ont pris naissance sur les lèvres d'une angélique beauté.
Ne pose donc pas sur elles ton pied avec dédain,
elles proviennent de la poussière d'un visage au teint de tulipe.


Omar Khayyam (1046-1131) les roubaïates

Repost 0
Published by Janus - dans roubaïates
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 00:20
affiche de Théophile-Alexandre Steinlen
pour en savoir plus sur le chat noir cliquez sur l'image

C’est le matin. A la fenêtre grande ouverte
Tu viens respirer l’air de la ramure verte,
Et tes yeux sont encore imprégnés de sommeil.
Aussi, pour les garder des baisers du soleil,
As-tu mis sur ta tête un grand chapeau de paille.
Quel chapeau merveilleux, étrange ! une broussaille
De rubans clairs, de fleurs folles s’ébouriffant,
Une nimbes de féerie à ton minois d’enfant.
Pour goûter la fraîcheur du jour tu te recueilles.
Tous les petits oiseaux dans leurs maisons de feuilles
Redoublent de chansons et de cris éclatants
A voir s’épanouir en toi tout le printemps.
Moi j’admire, dans la fenêtre grande ouverte,
Le bouquet chaud que mêle à la ramure verte
Ton chapeau d’arc-en-ciel, jardin des sept couleurs,
Tout fleuri de rubans, tout rubané de fleurs.

Jean Richepin (1849-1926)

Repost 0
Published by Janus - dans le chat noir
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 00:40
tn Arcenciel2arc en ciel en Brière photo Jalm cliquez sur l'image

série à quatre mains avec haïkus incorporés

une lune neuve
deux faucons me précédant
trois éléments qui meuvent spirale
quatre les pieux marquant le lieu de lutte
cinq les pointes de mon étoile

les toiles sont des voiles qui captent le vent

lumière

six esprits de vie
sept les lampes qui m'éclairent
huit de l'infini

Neuf le nombre qui s'annihile.
Dix les coupes sous l'arc-en-ciel
Pour entamer la dizaine neuve.

onze petits bonzes
qui mendient au pied du temple
douze mois durant

Ólöf et Janus

Repost 0
Published by Janus - dans temps-pestif
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 00:10
auteur né une année en 0 :
tn PierredeRonsard1620Pierre de Ronsard cliquez sur l'image

L'on a blâmé Ronsard d'avoir, vieil sacrilège,
Un noir bouc immolé, l'ayant voulu aimer ;
Je dis que le menteur qui l'osa diffamer,
Lui-même aurait bien fait comme Oris de Liège :

Cet Oris plein des feux de sa mignarde vierge,
Furieux, à minuit, commença de nommer
Tout ce qui fut d'affreux en l'Argolique mer,
Tête nue, pieds nus, tenant en main un cierge.

En desservant ainsi de son feu père l'âme,
Dont le corps regretté gisait sous une lame,
Répandit murmurant du vin, du miel, de l'eau,

Et du sang épuré de quatre brebis pleines,
Maints caractères saints pour traits sur les arènes,
Et pour dernier présent trois pots de lait nouveau.

Christofle de BEAUJEU   (1550-?)


Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 00:51
L'ami Roger nous a quittés pour le paradis des poètes, merci à lui pour sa gentillesse, sa délicatesse et son élégance.
tn RogerGicquelà Plouer-sur-Rance le 21 avril 2007, photo Jalm cliquez sur l'image

Quand les morts de légende
sont devenus cadavres exquis,
les morts de notre vie
demeurent notre histoire
et l'Ankou
un simple masque d'halloween.

Roger Gicquel
extrait de "mémoires frileuses, hélez amers"
recueil "retourné" éditions Skol Vreizh 2006

Roger Gicquel a été parrain du jeu des poétickets en 2007 et était adhérent de l'assocaition An Amzer Poésies depuis trois ans.
Repost 0
Published by Janus - dans temps-pestif
commenter cet article

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg