Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 00:59

tn André4bigoudènerie en ut majeur par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous de l'alcool ou du thé
Que voulez-vous pain blanc ou pain complet
Que voulez-vous des légumes en potée
Que voulez-vous du mouton pré-salé
Que voulez-vous ça m'ènerve je sais
Que voulez-vous de le voir sacrifié
Que voulez-vous laissez l'agneau têter
Que voulez-vous écolo je suis née !...

Annie


Repost 0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 00:26

tn André2

la coupe est pleine par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous il était devancé
Que voulez-vous je me suis égaré
Que voulez-vous nous nous sommes croisés
Que voulez-vous sur cette voie lactée
Que voulez-vous nos pas se sont liés
Que voulez-vous au rythme saccadé
Que voulez-vous de nos bourdons ferrés
Que voulez-vous jusqu'au "buen padre".


de Jean-Luc Aotret



Repost 0
Published by Janus - dans lune cendrée
commenter cet article
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 00:18

tn André11

quatre oiseaux par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous au jardin c'est l'été
Que voulez-vous l'ombre s'en est allée
Que voulez-vous les soucis sont brûlés
Que voulez-vous l'herbe s'est désséchée
Que voulez-vous la rose est fiancée
Que voulez-vous le vent s'est déluré
Que voulez-vous l'air doux s'est parfumé
Que voulez-vous je vous quitte peinée

 

Marylène


Repost 0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 00:06

tn André13mandala glazig par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous l’été est arrivé
Que voulez-vous nous sommes en congé
Que voulez-vous mon pécé est bloqué
Que voulez-vous il s’est déconnecté
Que voulez-vous le vent d’est s’est levé
Que voulez-vous le Golfe* est agité
Que voulez-vous mes vers sont emportés
Que voulez-vous je suis bien embêté.


Dông Phong

 
* Golfe du Morbihan, bien sûr !


Repost 0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 00:01

tn André8

fantaisie quimpéroise par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous j’y étais retournée
Que voulez-vous j’étais trop affamée
Que voulez-vous le vin était tiré
Que voulez-vous il était à croquer
Que voulez-vous il était boulanger
Que voulez-vous il était mon goûter
Que voulez-son doigt était bagué
Que voulez-vous il était marié.

Alain


Repost 0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 00:12

tn André7

croix celtique par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

que voulez vous la crise est arrivée
que voulez vous n'étions pas préparés
que voulez vous les marchés sont pipés
que voulez vous le noir est déguisé
que voulez vous le banquier s'est barré
que voulez vous la charge est insensée
que voulez vous nous étions fatigués
que voulez vous l'entreprise est fermée

Yvette


Repost 0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 00:57

tn André12

toute voile dehors par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous au soir venu tombé
Que voulez-vous chère et douce beauté
Que voulez-vous que voulez-vous aimée
Que voulez-vous enfin me le direz
Que voulez-vous le sombre en sa nuitée
Que voulez-vous mieux qu'un ciel étoilé
Que voulez-vous mon coeur si chaviré
Que voulez-vous de vous semble douter !...

Annie


Repost 0
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 00:20

tn André3

arbre de vie par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous le ciel pleure, damné
Que voulez-vous le soleil évadé
Que voulez-vous l’esprit s’en est allé
Que voulez-vous je me suis échouée
Que voulez-vous sur mon île d’or, Ré
Que voulez-vous le vent, la liberté
Que voulez-vous mon corps s’est réveillé
Que voulez-vous j’abandonne ma clé.

Marylène

Repost 0
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 00:00

tn André6

le coeur est orange par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image

 

Que voulez-vous la lune s'est levée
Que voulez-vous une plume est prêtée
Que voulez-vous un mot est griffoné
Que voulez-vous la chandelle est soufflée
Que voulez-vous une porte est toquée
Que voulez-vous l'Amour est invoqué
Que voulez-vous la brune s'est montrée
Que voulez-vous Arlequin est entré.

 

de Jean-Luc Aotret



Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 00:26

Après Ólöf et Dông Phong, Marylène nous propose à son tour un nouveau jeu pour occuper poétiquement notre été. C'est le texte suivant de Paul Eluard intitulé "le couvre-feu" :


Que voulez-vous la porte était fermée
Que voulez-vous nous étions enfermés
Que voulez-vous la rue était barrée
Que voulez-vous la ville était matée
Que voulez-vous elle était affamée
Que voulez-vous nous étions désarmés
Que voulez-vous la nuit était tombée
Que voulez-vous nous nous sommes aimés.


que notre amie nous invite à prendre comme modèle pour aiguiser notre créativité poétique. La part belle sera notamment faite à l'anaphore que nous avions déjà eu plaisir à utiliser en juin 2007 avec le jeu de "l'âne a fort". Aujourd'hui, le couvre-feu est, en temps de crise, une interdiction de circuler à certaines périodes de la journée, notamment le soir. Mais au moyen âge, c'était tout simplement une cloche qui signalait l'heure à laquelle il convenait de recouvrir le feu d'un couvercle de fonte pour éviter les incendies durant la nuit.

règle : Sur le thème du couvre-feu, composez un huitain (strophe de 8 vers) de décasyllabes (vers de 10 pieds) avec une rime unique en "é". Faites en sorte de répéter à chaque début de vers "que voulez-vous" (anaphore) et n'utilisez que le verbe être en vous abstenant de toute ponctuation hormis le point final et vous obtiendrez un petit poème que Marylène nous propose de baptiser également "couvre-feu" comme celui qu'elle a écrit à notre intention :

 

tn André1

bleu comme un poisson par J.Y. André, cliché Jalm, cliquez sur l'image


Que voulez-vous l’île était tourmentée
Que voulez-vous nous étions étrangers
Que voulez-vous le vent fort s’est musclé
Que voulez-vous le ciel pur, azuré
Que voulez-vous la mer s’est chiffonnée
Que voulez-vous le soleil s’est noyé
Que voulez-vous la nuit s’est imposée
Que voulez-vous nous nous sommes couchés.

Marylène


N'éteignez pas complètement le feu de votre inspiration poétique afin de pouvoir encore souffler sur ses braises qui nous permettront d'apprécier bientôt vos nouvelles contributions. Vous êtes bien entendu instamment conviés à les glisser avec vos appréciations dans les commentaires.

Repost 0

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg