Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 00:00

tn BaudelaireLes fleurs du mal IV parc de Bruz photo Jalm cliquez sur L'image


Partager cet article
Repost0

commentaires

A


Ben alors, et la suite ?


Le second quatrain et les deux tercets, que sont-ils devenus ?



Répondre
M


Le s symboles ou les signes des invisibles comme disait René Char.


La forêt doit en être imprégnée, c'est certain!


Bon WE à vous tous, Marylène.


PERMANENT INVISIBLE


Permanent invisible aux chasses convoîtées,


Proche, proche invisible et si proche à mes doigts,


Ô mon distant gibier la nuit où je m'abaisse


Pour un novice corps à corps.


Boire frileusement, être brutal répare.


Sur ce double jardin s'arrondit ton couvercle.


Tu as la densité de la rose qui se fera.


René Char.



Répondre
A


Coucou,


Beau poème de Baudelaire mais je n'en ai pas saisi tout le sens! 


Bon dimanche à tout le monde,


Bises d'Annie.



Répondre
M


Sans doute suis-je en erreur et ne me demandez pas pourquoi la lecture de ce poème me fait penser aux temples maçonniques et à leurs deux colonnes, là où se réunissent celles et ceux en recherche
de lumières. Les associations d'idées sont quelquefois surprenantes et déroutantes mais c'est immédiatement ce que j'ai vu dans ce texte !


Passez toutes et tous une bonne journée !



Répondre

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg