Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 00:25

auteur né une année en 0 :

tn Onde retenue de la rivière du Costour photo Jalm, cliquez sur l'image

 

L'onde n'a plus le murmure ,
Dont elle enchantait les bois ;
Sous des rameaux sans verdure.
Les oiseaux n'ont plus de voix ;
Le soir est près de l'aurore,
L'astre à peine vient d'éclore
Qu'il va terminer son tour,
Il jette par intervalle
Une heure de clarté pâle
Qu'on appelle encore un jour.

Alphonse de LAMARTINE (1790-1869)
extrait de Pensée des morts

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A


 


C'est un immense chagrin que Lamartine décrit ici, son peu d'intérêt pour la vie est celui d'un homme dans un état dépressif!


Le poème tout en étant empreint de profonde mélancolie en ressort grandiose de sensibilité exacerbée!


 


Annie.


Annie.


 



Répondre
M


Le grand Lamartine nous donne encore une leçon de poésie.


Quel tableau de couleurs et d'impressions! GRANDIOSE!!!!


Marylène



Répondre
A


Nostalgie des beaux jours magnifiquement exprimée.


Après l'hiver revient toujours le printemps et sa lumière qui inonde bois et forêts.


Le solstice d'hiver est passé l'espoir doit renaître dans les âmes empreintes de nostalgie. Les jours allongent en catimini mais il faut laisser le temps au temps! 


Belle journée à tout le monde,


Annie.



Répondre

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg