Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 00:33

auteur né une année en 2 :

tn Soir2

coucher de soleil au large d'Arzon photo Jalm, cliquez sur l'image  

 

Les ajoncs éclatants, parure du granit,
Dorent l'âpre sommet que le couchant allume ;
Au loin, brillante encor par sa barre d'écume,
La mer sans fin commence où la terre finit.

A mes pieds c'est la nuit, le silence. Le nid
Se tait, l'homme est rentré sous le chaume qui fume.
Seul, l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume,
A la vaste rumeur de l'Océan s'unit.

Alors, comme du fond d'un abîme, des traînes,
Des landes, des ravins, montent des voix lointaines
De pâtres attardés ramenant le bétail.

L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d'or de son rouge éventail.

José-Maria de HEREDIA (1842-1905)


Partager cet article
Repost0

commentaires

annie 07/11/2012 10:10


Je reviens car j'ai oublié de souhaiter la bienvenue à Loïc.


Donc Loïc, bienvenue chez les "Tempestiviens" et bonne journée à vous.


Très sincèrement,


 


Annie.

annie 07/11/2012 10:08


Trop beau ce poème je n'ai pas résisté. Comme Michèle et Danièle; comme une mélodie échappée de l'enfance et cette merveilleuse description du soleil qui referme son éventail, c'est une
splendeur. Merci à ce poète grandiose.


 Merci à toi Jean-Luc pour nous l'offrir.


Bises à tout le monde,


Annie.   

Loïc Roussain 07/11/2012 09:18


Ce poème fait partie de toute ce florilège que j'ai eu tant de plaisir à faire partager durant ma carrière d'enseignant ... Ambiance, talent ...


Je suis aussi "d'une année en 2" ! Je viens de découvrir cette association, ce site, ce blog, j'en suis ravi et j'y reviendrai. Originaire de brest où j'ai vévu plus de 30 ans, je vis actuellment
dans le sud (Finistère) ...


LOIC

Danièle 06/11/2012 23:29


Une émotion de lecture mêlée à des souvenirs forts d'école dans l'enfance


Comme Michèle, ces belles lignes apprises ...


Et le sentiment que rien de plus beau ne peut s'écrire


merci jean-Luc

Michèle 06/11/2012 11:20


J'aime ce poème, comme un paysage dans lequel je voudrais entrer, mais aussi comme un agréable souvenir d'école primaire et de cahier de récitations illustré aux crayons de couleurs.


Et puis merci et bravo aux auteurs de gurgulio (s ?), tous étonnants et si divers. C'était difficile mais chacun (e) s'en est bien tiré ! Merci à Janus pour cette idée très chouette, une de
plus !


et bonne journée à tout le monde !

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg