Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 00:37

auteur né une année en 2 :

tn LeopoldineH

portrait de Léopoldine Hugo par Adèle Hugo Guernsey, Hauteville House, cliquez sur l'image

 

Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin
De venir dans ma chambre un peu chaque matin;
Je l'attendais ainsi qu'un rayon qu'on espère;
Elle entrait, et disait: Bonjour, mon petit père ;
Prenait ma plume, ouvrait mes livres, s'asseyait
Sur mon lit, dérangeait mes papiers, et riait,
Puis soudain s'en allait comme un oiseau qui passe.
Alors, je reprenais, la tête un peu moins lasse,
Mon oeuvre interrompue, et, tout en écrivant,
Parmi mes manuscrits je rencontrais souvent
Quelque arabesque folle et qu'elle avait tracée,
Et mainte page blanche entre ses mains froissée
Où, je ne sais comment, venaient mes plus doux vers.
Elle aimait Dieu, les fleurs, les astres, les prés verts,
Et c'était un esprit avant d'être une femme.
Son regard reflétait la clarté de son âme.
Elle me consultait sur tout à tous moments.
Oh! que de soirs d'hiver radieux et charmants
Passés à raisonner langue, histoire et grammaire,
Mes quatre enfants groupés sur mes genoux, leur mère
Tout près, quelques amis causant au coin du feu !
J'appelais cette vie être content de peu !
Et dire qu'elle est morte! Hélas! que Dieu m'assiste !
Je n'étais jamais gai quand je la sentais triste ;
J'étais morne au milieu du bal le plus joyeux
Si j'avais, en partant, vu quelque ombre en ses yeux.

Victor HUGO (1802-1885)


Partager cet article
Repost0

commentaires

annie 16/10/2012 00:36


Coucou tout le monde,


J'abonde Jacques et pour moi aussi la rime est ce qu'il y a de plus beau. N'est-ce pas cela que l'on appelle la poésie ?


Merveilleux poème de Victor Hugo.


Bises,


Annie.

Jacques Premel-Cabic 13/10/2012 12:23


Fervent adepte de la rime ( considérée de nos jours, comme quelque peu désuette, par certaines obédiences poétiques ) j'affirme haut et fort, qu'en matière de Poésie Classique Française, Victor
Hugo est le plus grand. Certes, en ce domaine, la concurrence est rude, pourtant il suffit de lire et relire "Demain dès l'aube", "Booz endormi" et tant d'autres somptueux poèmes, pour s'en
convaincre.


Merci Jean-Luc, pour avoir ouvert une fenêtre, à notre " Grand Totor National".


Bon week-end à tous et toutes.


Jakez 

Michèle 13/10/2012 10:54


J'ai tout de suite reconnu cette poésie que le grand Hugo consacre à sa tendresse et ses regrets pour Léopoldine. Inutile de dire que l'écriture est très belle, tout le monde le sait. Mais j'aime
particulièrement celui-ci, bien loin de ses grandes envolées lyriques !


Bonne journée !

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg