Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2018 2 30 /01 /janvier /2018 00:15
Photo Yvette

Photo Yvette

Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abimé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.

Jacques Prévert

Partager cet article
Repost0

commentaires

Claudie 03/02/2018 09:18

Avant d'être chantée et si bien interprétée par Barbara et Yves Montand, ce fut un beau texte de Jacques Prévert, poète que j'apprécie beaucoup. Merci, Yvette, pour ce choix.

Claudie

annie 02/02/2018 20:33

Merci Yvette pour cette belle chanson et cette longue Dame Brune qui l'a si bien interprétée.

Notre Brest, Martyrisée, bafouée, bombardée, qui agonise sous des sanglots de pluie. Et puis la résurrection! Brest la blanche émerge de ses cendres.
.

Marylène 01/02/2018 09:53

Magnifique texte qui m émeut toujours autant! Belle pêche Yvette!
Admirons le ciel en pleurs dans la paix retrouvée!
Que votre journée soit douce au coin du feu!
Marylène

Dông Phong 30/01/2018 10:36

Bravo et merci Yvette pour cette nouvelle catégorie.
Avec le sujet inépuisable qu'est la pluie, les contributions des Tempestivien(e)s devront être nombreuses.
Je t'envoie ma 1ère proposition par e-mail.
Bonne continuation.
Dông Phong

L'univers d'An Amzer

 

d'un clic sur l'image

le site
et son temporamètre
les jeux poétiques
  l'hobamage
tn Pont21le trouvère d'an amzer
trois lignes
Athénala feuille du temps
tn_FDT-1.jpg
l'édition de recueils
les publications bizarres
tn versblancdelailes partenaires
tn Radioévasionpages et blogs anamzeriens
tn_JPBoulic.jpg